Logo eBalzac

Oscar Husson est envoyé par sa mère à Presles, chez Moreau, le régisseur du domaine du comte de Sérizy, qui doit lui offrir un emploi. Dans le coucou qui l’emmène sur la route de L’Isle-Adam, Oscar se livre à des commérages sur la vie privée des Sérizy en présence de plusieurs passagers parmi lesquels se trouvent deux artistes, Joseph Bridau et Mistigris.

Bibliographie sélective

  • Éric Bordas, « Le jeu de Mistigris. Perversion de la communication dans Un début dans la vie de Balzac », Eidôlon, 44, 1995, p. 69-84.
  • Alain Juillard, « Discours proverbial et écriture romanesque dans La Comédie humaine : le cas de Un début dans la vie », dans F. Suard et C. Bouridant, Richesse du proverbe, t. II : Typologie et fonctions, Lille, Université de Lille III, p. 261-272.
  • Philippe Mustière, « Sur Un début dans la vie. Jeu du hasard, espace de l’occasion, roman de l’intempestif », L’Année balzacienne, 1982, p. 195-209.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier