Logo eBalzac

L’installation d’Albert Savarus de Savaron à Besançon va bouleverser l’existence de cette petite ville, celle de France qui offre peut-être la plus grande résistance au Progrès. Il séduit bien malgré lui Rosalie de Watteville : la jeune fille s’éprend irrémédiablement de l’auteur de L’Ambitieux par amour, une nouvelle à clefs que l’avocat fait paraître dans la Revue de l’Est, revue libérale de Besançon. Or, il faut se méfier de l’amour d’une jeune fille, qui peut avoir de terribles conséquences.

Bibliographie sélective

  • Xavier Bourdenet, « Le lac et le salon : territoire, paysage et désir dans Albert Savarus », dans Ph. Dufour et N. Mozet (éd.), Balzac géographe : territoires, Saint-Cyr-sur-Loire, Christian Pirot, 2004, p. 135-147.
  • Wayne Conner, « A. Savarus and L’Ambitieux par amour », Symposium, hiver 1983-1984, 37, 4, p. 251-260.
  • Gérard Langlade, « La lecture au pouvoir dans Albert Savarus de Balzac », Champs du signe, 2006, 22, p. 115-125.
  • Jean-Pierre Saidah, « Paysages stendhaliens dans Albert Savarus de Balzac », Eidôlon, 2000, 54, p. 239-252.
  • Franc Schuerewegen, « Albert Savarus ou Ce que savait Rosalie. À propos d’une représentation de la lecture », Versants, 1987, 11, p. 63-77.
  • Françoise Teillaud, « Les réalités bisontines dans Albert Savarus », L’Année balzacienne, 1974, p. 121-131.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier