Logo eBalzac

Qui est donc madame Firmiani ? On dit qu’Octave de Camps s’est ruiné pour elle ! L’oncle d’Octave, monsieur de Bourbonne, un oncle à héritage, mène sa propre enquête, jusque dans le salon de madame Firmiani qui n’accepte chez elle que des gens de qualité.

Bibliographie sélective

  • Pierre Citron, « Rencontres de personnages », L’Année balzacienne, 1965, p. 329-335.
  • Jacques-David Ebguy, « D’une totalité à l’autre : l’invention d’un personnage dans Madame Firmiani », L’Année balzacienne, 2000, p. 119-143.
  • Juliette Frølich, « Madame Firmiani ou le « parloir » balzacien », L’École des Lettres, 2001, p. 35-43.
  • Mireille Labouret, « Madame Firmiani ou peindre par le dialogue », L’Année balzacienne, 1999, p. 257-278.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier