Logo eBalzac

Quand Clémentine du Rouvre, l’une des plus riches héritières du faubourg Saint-Germain, épouse le comte Adam Laginski au mois de septembre 1835, elle ne sait pas qu’elle épouse aussi le comte Thaddée Paz, un homme mystérieux, discret, indéfectiblement attaché à son mari.

Bibliographie sélective

  • Jacqueline Beck, « Balzac et Goethe », L’Année balzacienne, 1970, p. 33-43.
  • Jacques-David Ebguy, « Ce que racontent les romans. Mise en scène des situations et des langages dans La Fausse Maîtresse », L’École des Lettres, 2001, p. 181-198.
  • Owen Heathcote, « Balzac pourvoyeur ou pourfendeur de la différence des sexes ? figures de la femme-écran dans La Fausse Maîtresse, Autre Étude de femme et La Fille aux yeux d’or », Gradiva, VII, 1, 2004, p. 3-19.
  • Arlette Michel, « L’Europe chevaleresque dans La Comédie humaine », L’Année balzacienne, 1992, p. 363-375.
  • Bertrand Westphal, « Relire Balzac : de La Fausse Maîtresse à L’Amie maîtresse d’Élisa Rasy », Revue de littérature comparée, octobre-décembre 1993, p. 513-517.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier