Logo eBalzac

Agathe Bridau, veuve d’un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur sous Napoléon, élève ses deux fils, Philippe et Joseph, avec sa tante, madame Descoings. Un jour, la famille est forcée de se rendre à Issoudun pour empêcher Maxence Gillet et Flore Brazier, dite la Rabouilleuse de détourner l’héritage du frère d’Agathe, Jean-Jacques Rouget.

Bibliographie sélective

  • Max Andréoli, « Sur l’écriture balzacienne : La Rabouilleuse », L’Année balzacienne, 2006, p. 321-341.
  • Jean-Louis Harouel, « Balzac et l’administration », L’Année balzacienne, 1999, p. 682-687.
  • Sylvie Mioche, « Tullia, Mariette et Florentine : trois ballerines balzaciennes », L’Année balzacienne, 1987, p. 329-344.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeurs : Tania Duclos et Maxime Perret
  • Établissement du texte : Tania Duclos
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier