Logo eBalzac

Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau

César Birotteau, honnête parfumeur établi près de la place Vendôme, espère un nouveau succès en commercialisant l’Huile céphalique, quelques années après avoir inventé la Double Pâte des Sultanes et l’Eau carminative. Mais tant de réussites attisent les haines et la convoitise : Roguin, du Tillet et Claparon se liguent contre lui et lui font faire faillite dans l’opération immobilière des terrains de la Madeleine. Le jeune Anselme Popinot, son ancien commis et futur gendre, parviendra-t-il à refaire fortune et à obtenir sa réhabilitation devant le tribunal de commerce ?

Bibliographie sélective

  • Madeleine Ambrière, « Balzac, le commerce et la publicité », L’Année balzacienne, 1974, p. 187-198.
  • Christian Denis, « César Birotteau et la communication publicitaire », L’Année balzacienne, 1993, p. 157-170.
  • Danielle Dupuis, « César Birotteau : de la publicité à la littérature », L’Année balzacienne, 2008, p. 283-300.
  • Juliette Frølich, « L’effet Birotteau : grandeur et décadence », L’Année balzacienne, 1990, p. 389-402.
  • Pierre Laubriet, « L’élaboration des personnages dans César Birotteau. Enseignement des épreuves corrigées », L’Année balzacienne, 1964, p. 251-270.
  • Jean-Yves Tadié, « Balzac ou la mémoire qui tue », L’Année balzacienne, 1999, p. 169-175.

Crédits

Les éditions eBalzac sont réalisées sous la direction d’Andrea Del Lungo, Jean-Gabriel Ganascia et Pierre Glaudes.

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier