Logo eBalzac

Lors d’une soirée chez monsieur et madame de Lanty, la curiosité d’une jeune femme que courtise le narrateur est piquée par la présence d’une étrange figure de vieillard qui semble hanter ce salon. Le lendemain, la jeune femme convie le narrateur et l’engage à lui raconter l’histoire de cet homme.

Bibliographie sélective

  • Ruth Amossy, « L’exploitation des contraintes génériques dans La Comédie humaine. L’exemple du récit licencieux », dans Cl. Duchet et J. Neefs, Balzac : l’invention du roman, Paris, Belfond, 1982, p. 99-118.
  • Pierre Barbéris, « À propos du S/Z de Roland Barthes. Deux pas en avant, un pas en arrière ? », L’Année balzacienne, 1971, p. 109-123.
  • Roland Barthes, S/Z, Paris, Seuil, 1970.
  • Éric Bordas, « Sarrasine de Balzac : une poétique du contresens », Nineteenth-Century French Studies, XXXI, automne 2002 – hiver 2003, p. 41-52.
  • Pierre Citron, « Interprétation de Sarrasine », L’Année balzacienne, 1972, p. 81-95.
  • Andrea Del Lungo, « S/Z ou les envers de la critique balzacienne », dans M. Macé et A. Gefen (éd.), Barthes, au lieu du roman, Paris, Desjonquères, 2002, p. 111-125.
  • Thomas Pavel, « Allusion et transparence. Sur le “code culturel” de Sarrasine », Travaux de littérature, 9, 1996, p. 295-311.
  • Thomas Pavel et Claude Bremond, De Barthes à Balzac : fictions d’un critique, critiques d’une fiction, Paris, Albin Michel, 1998.
  • Michel Serres, L’Hermaphrodite. Sarrasine sculpteur, Paris, Flammarion, 1987.

Crédits

Les éditions eBalzac sont réalisées sous la direction d’Andrea Del Lungo, Jean-Gabriel Ganascia et Pierre Glaudes.

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier