Logo eBalzac

Le Lys dans la vallée

États imprimés contrôlés par Balzac

Revue de Paris
Le Lys dans la vallée, paru en feuilleton dans la Revue de Paris, les 22 et 29 novembre, 27 décembre 1835.

Werdet
Le Lys dans la vallée, Paris, Werdet, 1836, 2 vol. in-8º.

Charpentier
Le Lys dans la vallée, Paris, Charpentier, 1839, 1 vol. in-18.

Furne
Le Lys dans la vallée, dans La Comédie humaine, Paris, Furne, 1844, t. VII, Études de mœurs, Scènes de la vie de province, p. 245-491.

Furne corrigé
Le Lys dans la vallée, dans La Comédie humaine, Études de mœurs, Scènes de la vie de campagne.

Cédant à la prière de sa maîtresse, Natalie de Manerville, Félix de Vandenesse entreprend de lui conter dans une longue lettre son histoire, depuis son enfance tourangelle jusqu’à leur rencontre.

Bibliographie sélective

  • Max Andréoli, « Le Lys dans la vallée ou les labyrinthes du double », L’Année balzacienne, 1993, p. 173-209.
  • Éric Bordas, « L’inscription du narrataire dans Le Lys dans la vallée », L’Information grammaticale, 58, juin 1993, p. 46-48.
  • Pierre Brunel (éd.), Balzac. Le Lys dans la vallée. La Femme de trente ans, Mont-de-Marsan, Éditions InterUniversitaires, 1993.
  • Pierre Danger, « Le Lys dans la vallée, Balzac contre Sainte-Beuve », L’Information grammaticale, 58, juin 1993, p. 99-106.
  • José-Luis Diaz (éd.), Balzac, Le Lys dans la vallée, cet orage de choses célestes. Actes du colloque d’agrégation des 26 et 27 novembre 1993, Paris, SEDES, 1993.
  • Lucienne Frappier-Mazur, « Le régime de l’aveu dans Le Lys dans la vallée. Formes et fonctions de l’aveu écrit », Revue des sciences humaines, juillet-septembre 1979, p. 7-16.
  • Georges Jacques, « Le Lys dans la vallée, roman éducatif et ésotérique (I) », Les Lettres romanes, 1971-4, p. 358-389.
  • Georges Jacques, « Le Lys dans la vallée, roman éducatif et ésotérique (II) », Les Lettres romanes, 1972-1, p. 3-43.
  • Michael Lastinger, « Narration et point de vue dans deux romans de Balzac : La Peau de chagrin et Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1988, p. 271-290.
  • Moïse Le Yaouanc, « En relisant Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1987, p. 227-253.
  • Moïse Le Yaouanc, « En relisant Le Lys dans la vallée (suite) », L’Année balzacienne, 1991, p. 245-285.
  • Michel Lichtlé, « Crimes et châtiments de la vie privée dans Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1996, p. 269-286.
  • André Lorant, « Pulsions œdipiennes dans Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1982, p. 247-256.
  • Raymond Mahieu, « Une insertion problématique : Le Lys dans la vallée et les Scènes de la vie de campagne », dans Cl. Duchet et I. Tournier (éd.), Balzac. Œuvres complètes. Le Moment de La Comédie humaine, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 1993, p. 195-202.
  • Gisèle Mathieu-Castellani, « La 26e nouvelle de l’Heptaméron et Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1981, p. 285-296.
  • Nicole Mozet, « Du bon usage (littéraire) de la lettre de rupture : du Lys dans la vallée aux Lettres d’un voyageur », Revue des sciences humaines, 195, septembre 1984, p. 19-24.
  • Nicole Mozet, « Les personnages anglais et la Touraine dans l’œuvre de Balzac », L’Année balzacienne, 1970, p. 129-146.
  • Aline Mura, « Un poète égaré dans un roman, Le Lys dans la vallée », Littératures, 29, automne 1993, p. 65-72.
  • Jacques Noiray, « Images de la machine et imaginaire de la femme chez Balzac », L’Année balzacienne, 1999, p. 177-188.
  • Christine Planté, « Même histoire, autre histoire ? Mères et filles dans La Femme de trente ans et Le Lys dans la vallée », dans L. Frappier-Mazur (éd.), Genèses du roman : Balzac, Sand, Amsterdam, Rodopi, 2004, p. 155-168.
  • Gisèle Séginger, « Volonté d’aimer, volonté de pouvoir : enjeux esthétiques du Lys dans la vallée », Travaux de littérature, 9, 1996, p. 175-187.
  • Gisèle Séginger, « Génétique ou “métaphysique littéraire” ? La génétique à l’épreuve des manuscrits du Lys dans la vallée de Balzac », Poétique, 107, 1996, p. 259-270.
  • Jean-Yves Tadié, « Balzac ou la mémoire qui tue », L’Année balzacienne, 1999, p. 169-175.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier

Furne

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Établissement du texte : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Karolina Suchecka
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux, Karolina Suchecka
  • Images : Gallica – Bibliothèque nationale de France