Logo eBalzac

Les deux filles du comte de Grandville, Marie-Angélique et Marie-Virginie, élevées par leur mère dévote et pudibonde, ne sont pas heureuses dans leurs mariages. Marie-Virginie est prisonnière de Ferdinand du Tillet et ne peut disposer ni de son temps ni de son argent comme elle le souhaite. Marie-Angélique, en apparence heureuse avec Félix de Vandenesse, s’ennuie profondément, au point de se laisser séduire par le médiocre Raoul Nathan sous les regards curieux du faubourg Saint-Germain.

Bibliographie sélective

  • Patrick Berthier, « Nathan, Balzac et La Comédie humaine », L’Année balzacienne, 1971, p. 163-185.
  • Patrick Berthier, « Balzac lecteur de Gautier », L’Année balzacienne, 1971, p. 282-285.
  • Edmond Brua, « Gautier aide de Balzac », L’Année balzacienne, 1972, p. 381-384.
  • Michel Delon, « Le boudoir balzacien », L’Année balzacienne, 1998, p. 227-245.
  • Juliette Frølich, « Le texte initial : la description du boudoir de Mme du Tillet dans Une fille d’Ève », L’Année balzacienne, 1981, p. 205-223.

Crédits

Les éditions eBalzac sont réalisées sous la direction d’Andrea Del Lungo, Jean-Gabriel Ganascia et Pierre Glaudes.

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier