Logo eBalzac

Lucien de Rubempré fait son retour sur le devant de la scène parisienne. Puissamment soutenu et adroitement conseillé par l’abbé Carlos Herrera, mystérieux homme d’Église espagnol, il côtoie la meilleure société du faubourg Saint-Germain où il courtise Clotilde de Grandlieu. Dans l’ombre, il vit un amour pur avec l’ancienne courtisane Esther van Gobseck, plus connue sous le surnom de « La Torpille ».

Bibliographie sélective

  • Anne-Marie Baron, « Europe et Asie : le pouvoir évocatoire de deux noms », L’Année balzacienne, 1992, p. 309-318.
  • Dominique Dufay, « Personnage conventionnel de la comédie du xvie siècle : l’entremetteuse et sa réapparition dans La Comédie humaine », L’Année balzacienne, 1977, p. 125-136.
  • Pierre Laforgue, « Jeter sur la scène un personnage romanesque : les avatars de Vautrin », dans Ph. Chardin (éd.), La Tentation théâtrale des romanciers, Paris, SEDES, 2002, p. 11-17.
  • Agathe Novak-Lechevalier, Splendeurs et misères des courtisanes d’Honoré de Balzac, Paris, Gallimard, « Foliothèque », 2010.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeurs : Tania Duclos et Maxime Perret
  • Établissement du texte : Tania Duclos
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier